Passer au contenu principal

À faire

Un itinéraire autour des œuvres d’art publiques

Envie de passer la journée à admirer les plus belles œuvres d’art publiques de Doha ? Après avoir eu un aperçu de la scène artistique à travers les nombreuses œuvres exposées à l’aéroport international Hamad, faites-vous plaisir et aventurez-vous dans la ville pour contempler les œuvres d’art publiques qui y sont éparpillées.

1. En partant du cœur même de Doha, dirigez-vous vers le Souq Waqif pour admirer votre première sculpture de la journée. Le Pouce, de l’artiste français César Baldaccini, est un pouce en bronze poli qui marque un carrefour dans le célèbre marché.

2. Ensuite, faites un petit tour au MIA Park, où vous pourrez voir « 7 » de Richard Serra, une grande structure en acier qui représente la signification du chiffre sept dans la culture islamique. Vous y verrez également Enchanted East, un carrousel ludique de Dia Al-Azzawi. Explorez les alentours ou le musée d’Art islamique pour encore plus d’installations, de peintures et d’objets anciens.

3. Depuis le MIA Park, jetez un coup d’œil à Smoke, de l’artiste américain Tony Smith. Cette œuvre géométrique profonde, qui a figuré sur la couverture de la revue TIME, se dresse au cœur du quartier financier de Doha au Doha Exhibition & Convention Center (DECC).

4. Ghandi’s Three Monkeys, de l’artiste contemporain indien Subodh Gupta, se trouve au village culturel Katara et représente le proverbe « rien voir, rien entendre, rien dire ». Au bord du Katara Amphitheatre, The Force of Nature II de Lorenzo Quinn présente Dame Nature en bronze brillant et en acier inoxydable. Profitez-en pour explorer Katara et ses magnifiques plages de sable, son architecture splendide et ses nombreux lieux de restauration, d’art et de shopping.

5. Depuis Katara, prenez la voiture jusqu’au Lusail Multi-Purpose Hall pour voir The Challenge 2015, une série d’époustouflantes sculptures de mains en bronze du sculpteur irakien Ahmed Al Bahrani.

6. Ensuite, Aspire Park. On y trouve Perceval, un cheval en bronze grandeur nature de Sarah Lucas, son unique œuvre d’art publique connue. On peut aussi explorer les alentours ou passer par un des nombreux centres commerciaux et attractions au sein d’Aspire Zone.

7. Education City abrite de multiples universités, galeries et établissements de recherche. Contemplez The Miraculous Journey, une série monumentale de 14 pièces représentant le développement d’un fœtus. Seeroo fi al Ardh, projet final, et sans doute le plus particulier, de M.F. Husain, met en lumière l’évolution de l’humanité. Si vous avez encore soif d’art, arrêtez-vous au Mathaf, une vaste galerie présentant de l’art arabe moderne. Traversez la rue pour vous rendre au Qatar National Convention Center, où vit Maman de Louise Bourgeois, une immense araignée faite en marbre, en bronze et en acier inoxydable.

8. Notre liste se termine sur East-West/West-East, la plus grande des installations, située au milieu des formations rocheuses Ras Abrouq à l’extérieur de Zekreet, au nord de Doha. Cette sculpture époustouflante créée par Richard Serra comporte quatre plaques en acier, chacune de plus de 14 mètres de haut. Pour profiter d’une vue spectaculaire, prévoyez votre visite au lever ou au coucher du soleil. 

À ne pas manquer