L’engagement du Qatar en faveur de l’excellence culturelle se reflète dans un éventail impressionnant d’installations artistiques publiques à travers tout le pays et réalisées par des artistes internationaux renommés, notamment :
  • Ahmed Al Bahrani : Sculptures The Challenge 2015 à la salle multisports de Lusail

    The Challenge est le nom d’une série de sculptures de bronze représentant des mains plus grandes que nature tendues vers le ciel. Disposée devant la salle multisports, cette œuvre impressionnante en est venue à symboliser les idéaux des athlètes et des visiteurs, qui s’arrêtent souvent pour la prendre en photo.

  • Anne Geddes : Healthy Living from the Start à l'Hôpital pour femmes HMC

    Série de photographies représentant des athlètes locaux posant avec des nouveau-nés et jeunes enfants. La série évoque la puissance du potentiel humain et représente des athlètes qataris tels que le pilote de rallye et tireur sportif Nasser Al Attiya, la nageuse Nada Arakji, le paralympien Ali Al Mass, ainsi que les athlètes Sheikha Reem Al Thani, Sheikh Ali bin Khalid Al Thani et Bahia Al Hamad

  • Damien Hirst : Le Voyage Miraculeux exposé au Centre médical et de recherches Sidra

    Damien Hirst est connu dans le monde entier pour ses œuvres ambitieuses et déroutantes, y compris des vaches, requins et moutons en cours de putréfaction conservés dans du formol. Son installation au Centre médical et de recherches Sidra dévoile la beauté d’un processus humain extraordinaire.

  • El Seed: Calligraffiti aux Tunnels routiers de Salwa

    Fruits de quatre mois de travail en 2013, les graffitis d’El Seed sont des œuvres d’art instantanément reconnaissables par quiconque emprunte l’une des routes les plus fréquentées du Qatar. Ses superbes compositions géométriques et colorées, aux influences à la fois arabes et occidentales, sont l’un des plus célèbres exemples d’art public de la ville.

  • Lorenzo Quinn : Sculpture The Force of Nature II au village culturel de Katara

    The Force of Nature est une œuvre ambitieuse qui évoque à la fois la force et le courage, et suscite de nombreux commentaires parmi les visiteurs du Qatar. D’après Lorenzo Quinn, cette sculpture est inspirée d’un ouragan qui a ravagé la côte thaïlandaise, l’incitant à créer une statue dédiée à la puissance de la nature.

  • Louise Bourgeois : Maman au Centre des congrès du Qatar

    Cette sculpture unique représentant une araignée trône devant le Centre des congrès du Qatar. Elle est très prisée des adultes et des enfants, qui s’arrêtent souvent pour la contempler. Par cette sculpture, Louise Bourgeois explore le sens de la maternité et de la force.

  • Richard Serra : East-West/West-East à Zikreet

    Cette sculpture de Richard Serra transmet un message profond concernant l’immensité du paysage qatari, en plus d’être une œuvre d’art majestueuse. Idéalement située face à l’océan, elle évoque l’isolement et le temps qui passe.

  • Richard Serra : 7 exposé au Parc du Musée d'art islamique.

    Cette première œuvre de Richard Serra exposée au Qatar fait face au déjà impressionnant Musée d’art islamique. Nommée « 7 », la sculpture de près de 25 mètres de hauteur est entièrement réalisée en acier. Elle est inspirée d’un minaret d’Afghanistan. 

  • Sara Lucas: Perceval à l'Aspire Park

    Les enfants qui jouent dans le parc adorent cette sculpture en bronze représentant un cheval de trait anglais attelé à une charrette remplie de courges gigantesques. Perceval est la seule œuvre d’art publique connue réalisée par l’artiste. Elle rend hommage à la culture britannique.

  • Subodh Gupta : Les Trois Singes de Gandhi exposés au village culturel de Katara

    Provocation à la réflexion sur la pensée contemporaine, cette série de trois sculptures de Subodh Gupta représente des visages portant un équipement militaire. La première porte un masque à gaz, la deuxième un casque de soldat et la troisième une cagoule de terroriste.

  • Tom Claassen : Arabian Oryx à l’aéroport international Hamad

    Située dans le hall des arrivées de l’aéroport, cette série de sculptures représente un troupeau d’oryx, une antilope indigène de la péninsule Arabique. Cette installation symbolise non sans humour le tourisme de masse de notre époque.

  • Tony Smith : Sculpture Smoke au Doha Exhibition and Convention Centre.

    Cette sculpture monumentale trône près de l’entrée du Doha Exhibition and Convention Centre. Conçue en 1967, elle a tant attiré l’attention à l’époque qu’elle a fait la couverture de TIME Magazine. Elle mesure
    7 mètres de hauteur.

  • Urs Fischer : Lamp Bear à l’aéroport international Hamad

    Impossible de se rendre à l’aéroport international Hamad sans être ému par l’ours en peluche jaune vif d’Urs Fischer. À la fois amusante et réconfortante, cette œuvre rappelle aux voyageurs leur foyer et leur destination.

  • Dia al-Azzawi : Flying Man à l’aéroport international Hamad

    Une première sculpture représente Flying Man, ou « Homme volant », en hommage à Bin Firnas, pionner de l’expérimentation du vol plané.

    La seconde sculpture est inspirée d’Armen Firman, qui sauta de la Grande Mosquée de Cordoue en 852 de notre ère pour tester sa nouvelle machine, un manteau de soie renforcé avec des baguettes de bois formant des ailes.

  • Dia al-Azzawi : Enchanted East au parc du MIA

    Ce magnifique carrousel présente en guise de sièges 40 animaux superbement conçus qui rendent hommage à la célèbre collection permanente du Musée d’art islamique, ou MIA.

    Yousef Ahmad (to Light, I, II et III), Etel Adnan (sans titre) et Eduardo Chillida (Searching for Light IV) à l’Université du Qatar

    Réalisées par trois grands artistes respectivement originaires du Qatar, du Liban et d’Espagne, ces œuvres associent à la fois héritage et créativité. Elles sont installées à des emplacements privilégiés du campus de l’université afin d’inspirer étudiants, enseignants et visiteurs.

Afficher plus d’attractions touristiques